Le massif de la Chartreuse

Le “rebord sub-alpin” des géologues  se présente comme un escarpement vertical qui culmine à 1489 mètres aux Grands Crêts. C’est cette corniche calcaire du Tithonique, qui en s’éboulant, a fourni les pierres aux bâtisseurs du passé. Un important éboulement est visible au-dessus du village.
En contrebas de  l’abrupt et sous les éboulis, les couches marneuses des “Terres noires”, plus tendres, ont un profil plus adouci. Elles sont tapissées par la forêt.
Le torrent du Manival, descendant du bec Charvet enneigé, a construit un énorme cône de déjection sur lequel se sont construits les villages de Saint-Ismier, Saint-Nazaire les Eymes et une partie de Bernin.
Enfin, dominant  le paysage , la Dent de Crolles élève à  2062 mètres d’altitude sa masse de calcaire Urgonien qui a fourni aux bâtisseurs  la pierre la plus claire et la plus compacte.