La plaine de l’Isère

La plaine de l’Isère, basse, large, plate, résulte du passage des glaciers du quaternaire et de la fonte du lac post-glaciaire qui a laissé une épaisseur considérable d’alluvions.  La morphologie explique les divagations et les inondations passées de la rivière, qui rendaient la plaine insalubre. Depuis l’endiguement à la fin du XIXe siècle, les cultures – céréales, cultures maraichères –  ont prit place sur ces terres grasses et limoneuses.
Le Bois Français, base de loisirs et Espace Naturel Sensible, que la commune de Saint-Ismier partage avec Le Versoud,  occupe un ancien méandre de l’Isère, coupé en cinq lacs.