Le peintre Jules Flandrin sur le front en 1914-1918 : une évocation de la guerre par le croquis

Conférence de Danielle Dailly, vendredi 21 novembre 2014 à 17 h
dans le cadre du 23è salon du livre de régionalisme alpin
Musée bibliothèque place de Verdun à Grenoble

Les artistes comme tous les hommes, ont répondu à la mobilisation générale en 1914. Certains ont été retenus par leur implication directe dans l’armée, certains étaient mandatés par les autorités dans un but propagandiste. Mais la plupart, simples soldats plongés dans les horreurs de la guerre, ont tracé quand ils le pouvaient sur le papier leurs visions des champs de bataille, des tranchées, et de leurs compagnons. C’est le cas de Jules Flandrin, qui répond à l’ordre de mobilisation en 1914. Il intégrera après 1916 une mission de peintre aux armées. Jules Flandrin avait rapporté plus d’une centaine de croquis des champs de bataille, dont une grande partie est présentée, ainsi que des photographies confiées par sa famille.