Aperçu du territoire

Navigation: Accueil / Le paysage / Aperçu du territoire
IMG_1101
Sur la rive droite du Grésivaudan, un coteau s’élève régulièrement de 200 à 500 mètres environ jusqu’à l’escarpement abrupt de la Chartreuse : les éboulis calcaires ou marneux couvrent donc la plupart des secteurs, et les eaux s’y infiltrent. En bas de pente les cônes de déjection se sont construits, le plus vaste étant celui du Manival entre Bernin et Saint-Ismier.
les eaux d’infiltration qui alimentent la nappe cheminent dans les alluvions et sourdent çà et là à la faveur de filons argileux.
Sur cette photographie on voit que le paysage de Saint-Ismier, comme les autres villages du Grésivaudan,  s’est constitué  en s’adaptant à sa nature originale : un long versant, du Grand Crêt de la Chartreuse à 1495 m. au méandre de l’Isère à 217 m. , le cône du Manival bien exposé au soleil, et entre le ruisseau de Corbonne et le Manival quatre autres torrents : le Rivet , Labis et l’Arguil qui se réunissent au niveau du Rozat puis forment le Fangeat.
L’orientation nord-est/sud-ouest dans ce secteur de la vallée offre au coteau de la rive droite  l’ensoleillement toute la journée en toutes saisons
Contactez-nous ( header slider )

Ecrivez-nous

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message